Agence Régionale du patrimoine Provence-Alpes-Côte d’Azur
Accueil du site > Activités > Commandes artistiques > Jordi Bernado, John Davies, Bernard Plossu, Massimo Vitali - MONUNENTS ET (...)

Jordi Bernado, John Davies, Bernard Plossu, Massimo Vitali - MONUNENTS ET PAYSAGES

Commande photographique 2006

jeudi 1er juin 2006, par Vincent Gaston

Abbaye de Montmajour
Exposition du 5 juillet au 31 août 2006
Dans le cadre des Rencontres de la Photographie d’Arles 2006

Poursuivant le travail, engagé en 2002 avec Gabriele Basilico qui portait sur les monuments antiques de Provence (Provincia Antiqua), l’Agence régionale du patrimoine PACA a lancé en 2005 une seconde commande photographique sur le thème de « MONUMENTS ET PAYSAGES ».

En abordant cette question, l’agence souhaite pointer l’importance des monuments dans l’environnement et dans les imaginaires collectifs, dans une période de mutations qui rend leur rôle de balises mentales et physiques peut-être encore plus nécessaire.

« La photographie est plus solide que les monuments »,aimait à dire Prosper Mérimée, une boutade ?, sûrement pas, car en affirmant cela Mérimée établit le lien consubstantiel qui existe entre photographie et patrimoine et il témoigne de l’expérience vécue à travers la mission héliographique de 1851 dont il est l’inventeur. Cette commande historique, il faut le rappeler, poursuivait avant tout un but politique : réconcilier les Français autour d’un passé commun qui s’incarnait dans les monuments. Depuis cette épopée les commandes se succèdent, recentrées, sans arrière-pensées, sur leur véritable objet : le patrimoine.Inventaires de toutes sortes aux contours parfois indécis qui poursuivent souvent la même intention louable : photographier pour conjurer la disparition, même si à l’usage cette thaumaturgie révèle bien vite ses limites. Néanmoins certaines commandes font date, (la mission photographique de la DATAR dans les années 1980,qui constatait la disparition de la France agricole à travers la transformation des paysages en est le meilleur exemple) en dépassant le seul objectif documentaire elles réussissent à produire de l’interrogation et à ranimer un débat qui a souvent tendance a ronronner.
A travers l’exposition « Monuments et paysages » l’agence régionale du patrimoine paca souhaite contribuer à la réflexion sur la question patrimoniale d’autant que les enjeux, notamment économiques, qui lui sont liés sont d’une importance capitale pour l’avenir de cette région.
Cette commande doit se poursuivre en 2006 et elle préfigure une collaboration internationale que l’agence souhaite engager avec les régions limitrophes de l’arc occidental de la Méditerranée (Espagne, Italie).

John Davies, (1949, GB), figure importante de la « New Topography Photography », Dans les années 70, J. Davies se consacre essentiellement à l’étude des paysages ruraux ou naturels des îles britanniques, il réalise alors des images qui s’inscrivent dans la tradition esthétique de la « vedute ». Les qualités plastiques de ce travail lui permettent d’accéder à la reconnaissance internationale. Au tournant des années 80 son intérêt pour les paysages industriels introduit dans son travail une dimension d’analyse critique qui ne cessera de s’affirmer pour aboutir à un corpus d’images qui constitue une véritable réflexion sociologique sur les processus de mutation de l’environnement et leurs conséquences humaines.
Il a réalisé des prises de vues sur un itinéraire de Briançon à Avignon (Vallée de la Durance). Ce travail construit sur une forte assise documentaire, est effectué en noir et blanc et en couleur, les œuvres sont produites en format moyen.

JPEG - 35.3 ko
John Davies - Tour du Mont d’Or - Manosque



Bernard Plossu, photographe français très marqué par l’esthétique de la déambulation,il réalise son premier sujet à l’age de 13 ans lors d’un voyage dans le sahara avec son père .Cette initiation,lui ouvre la porte des déserts mexicains, américains, indiens... bien d’autres encore, viendront ensuite les villes et l’architecture. La liberté et l’invention avec lesquels Plossu aborde ces thèmes ont fait de lui un auteur essentiel de la photographie contemporaine. Pour cette commande Bernard Plossu a travaillé sur les fortifications des zones alpines et de la zone littorale. Les photographies de petits formats sont réalisées en noir et blanc.

JPEG - 37.3 ko
Bernard Plossu - Place Forte - Mont-Dauphin



Massimo Vitali, (Côme 1944) : Après avoir débuté sa carrière comme reporter photo et photographe de plateau, Massimo VITALI s’engage à partir de 1993 dans une sorte d’inventaire des comportements humains dans l’espace public du loisir : la plage, les discothèques, les jardins publics et autres lieux de divertissement deviennent alors son champ d’investigation favori. _Grâce à l’utilisation d’une chambre de grand format VITALI réinvente le genre pictural du « paysage avec personnages » . Exception faite de son travail sur les discothèques, les photographies de Vitali comprennent généralement dans le même espace, paysages et lointains, personnages saisis dans l’immédiateté de l’action ou de l’inaction plongeant ainsi le spectateur dans une posture d’observateur légèrement voyeur.
photographe italien issu de la mouvance plasticienne (grands formats et couleurs) a travaillé sur les monuments situés en bord de mer ainsi que sur les places historiques de la Provence (Places du palais des Papes d’Avignon, de la Mairie d’Aix-en-Provence, de la mairie d’Arles.) mettant en scène ces espaces urbains avec les monuments qui les structurent.

JPEG - 67.4 ko
Massimo Vitali - Fort de Brégançon - Bormes-les-Mimosas



Jordi Bernado, (Lérida,1966) photographe Catalan Jordi BERNADO a reçu une formation d’architecte, sa vision de la ville moderne et des contextes urbains s’exprime énergiquement dans son livre « very, very bad news » (edit. Actar, 2002). Grand voyageur J. BERNADO expose à travers ses images la vision d’un monde globalisé ou l’humour, le kitsch, le dérisoire, flirtent avec le sentiment d’une oppressante vacuité. . Il réalisera en couleur des images de grands formats sur Marseille et sur la zone des bords du Rhône des Saintes-Maries-de-la-Mer à Orange en passant par Arles, Tarascon, Avignon. Le travail de Jordi Bernado apporte un témoignage légèrement grinçant sur l’urbanisation chaotique qui caractérise le plus souvent la périphérie des villes historiques.

JPEG - 77.2 ko
Jordi Bernado - Fort Saint-Jean - Marseille



Accrochage et inauguration de l'exposition à Montmajour
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0