Agence Régionale du patrimoine Provence-Alpes-Côte d’Azur
Accueil du site > Activités > Colloques > Les monuments de spectacle antiques : présentation archéologique et (...)

Les monuments de spectacle antiques : présentation archéologique et réutilisation contemporaine. Novembre 2005

Colloque international - Espace culturel de Vaison-la-Romaine - 23/24/25 novembre 2005

mardi 25 octobre 2005, par Nathalie Abou Isaac

À l’occasion du début du chantier de restauration et d’aménagement du théâtre antique de Vaison-la-Romaine, l’Agence Régionale du Patrimoine et l’Institut de Recherche sur l’Architecture Antique se sont associés pour produire un colloque destiné à faire le point sur les récentes découvertes archéologiques concernant des édifices de spectacles dans la région. Ce colloque a permis également d’aborder la question de leur réutilisation actuelle.

PDF - 723.1 ko
Le programme du colloque



Les théâtres et amphithéâtres occupent une place de choix dans le patrimoine monumental qui nous a été légué par l’Antiquité. Dans l’ancienne province de Narbonnaise et plus particulièrement dans la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’amphithéâtre d’Arles et les théâtres d’Orange ou de Vaison comptent parmi les monuments les plus visités, en même temps qu’ils accueillent des manifestations les plus diverses.

De fait, ils constituent pour le spécialiste de l’architecture antique comme pour le touriste ou le mélomane, des éléments essentiels d’un séjour en Provence. Pour autant, leur histoire, de leur construction à leurs formes actuelles d’occupation, est loin d’être linéaire : leur présence au cœur des villes toujours active ne va pas de soi, pas plus qu’elle n’est assurée de façon définitive. Leur état de conservation, fortement dégradée malgré leur célébrité, est à l’origine du Plan État-Région pour le patrimoine antique. Dégagés dès le début du XIXe siècle, ils ont fait l’objet de travaux considérables entrepris selon des principes de restauration qui ne sont plus conformes aux préoccupations contemporaines. Au moment où de nouveaux travaux s’avèrent indispensables pour assurer leur avenir, les questions que pose leur restauration sont d’ordres très divers et portent tout autant sur les connaissances réelles que nous avons de ces monuments que sur les modalités de leur remise en état en rapport avec les différentes fonctions que l’on entend leur faire assurer : monuments-musées et lieux de mémoire en quelque sorte intouchables autant qu’espaces destinés à accueillir les créations et les spectacles contemporains.



JPEG - 5.6 ko
ouverture du colloque



Pour prendre en considération l’ensemble de ces questionnements, une confrontation des expériences et des projets régionaux avec l’expérience acquise dans d’autres pays ou d’autres régions s’avère de la plus grande utilité. Depuis plusieurs décennies une réflexion globale a vu le jour, traduite dans des déclarations comme celle de Ségeste qui ont tenté de clarifier les objectifs souvent contradictoires que l’on entend atteindre à propos des monuments de spectacles antiques : connaissance des différentes étapes de leur histoire, (y compris après la fin de l’Antiquité), nature des restaurations indispensables pour leur conservation et leur mise en valeur.

Parallèlement, l’actualité proprement archéologique de ces dernières années a permis de mettre au jour des monuments dont on soupçonnait à peine l’existence. Ce mouvement concerne au premier chef également la Provence, avec la découverte en 2004 d’un théâtre à Aix et celle, un peu antérieure mais très progressive, d’un second à Apt. En l’état, leur réutilisation comme lieu de spectacle n’est guère envisageable. En revanche, à la différence des monuments examinés plus haut, l’absence de restauration lourde réalisée au XIXe siècle en fait des lieux d’observation privilégiée des réalités antiques et médiévales, en même temps que les choix à retenir en matière de conservation ne vont pas de soi : l’hypothèse d’un ré-enfouissement a été clairement envisagée en raison du coût financier de ce type de chantier et de priorités différentes dans le domaine du patrimoine.

La rencontre que nous avons d’organisée à Vaison du 23 au 25 novembre 2005, a eu pour ambition de faire le point sur l’ensemble des questions posées par la présentation archéologique et la réutilisation contemporaine de ces monuments au moment où les projets retenus dans le cadre du Plan Patrimoine Antique entrent dans une phase décisive de leur réutilisation. Cette rencontre a réuni des spécialistes de l’ensemble de ces questions, archéologues et architectes fortement mobilisés dans l’étude préalable de ces monuments, architectes chargés des projets de mise en valeur et tous ceux qui à un titre ou à un autre ont des responsabilités dans ce domaine.

Renseignements
Service du Patrimoine de Vaison-la-Romaine
04 90 36 50 05
Agence Régionale du Patrimoine
04 91 92 13 80

Colloque organisé par l’Agence Régionale du Patrimoine Provence-Alpes-Côte d’Azur, sous la direction scientifique de Xavier LAFON, Directeur de l’Institut de Recherche sur l’Architecture Antique - CNRS

Ce colloque a bénéficié du soutien :

- De la DRAC PACA
Service Régional de l’Archéologie
Conservation régionale des Monuments historiques

- Du Service Archéologique du Conseil Général de Vaucluse

- De la Ville de Vaison-la-Romaine

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0